Pablo PernotMe myself and I
Communications

J’ai pu récemment mettre en oeuvre un atelier très intéressant “Offing the Offsite” de James Shore . Son but est de mettre en évidence la richesse de la conversation (sous entendu générée par une user story dans le mode agile) face à la complexité d’écrire ou de lire une spécification. Je résume l’exercice mais je vous encourage à aller voir la page de James Shore. Il fournit tous les éléments en PDF, ainsi qu’un scénario. On délivre à la moitié des participants une feuille A4 avec un dessin tarabiscoté, on leur demande d’écrire la spécification qui permettra de réaliser ce dessin. 10mn passe, on appelle l’autre moitié des participants et on leur demande de réaliser les spécifications, ils ont 10mn. Dans l’exercice 2 on prend soin de changer les dessins tarabiscotés. Puis on demande aux personnes de décrire à leur partenaire, par le biais d’une conversation, les spécifications du dessin. Les “développeurs” ne peuvent naturellement pas voir le dessin (10mn à nouveau). Sans surprise on percevra l’évidente richesse d’une communication orale sous forme de conversation, à celle froide d’un document écrit (je renvoie aussi ici au diagramme proposé par Scott Ambler placé ci-dessus).

Original dessin 1 dessin 2

Sur le second c’est encore plus flagrant (en cliquant sur les images, vous pouvez avoir les versions grandes tailles). J’ai du charger la luminosité ou les contrastes afin de faire ressortir les traits (d’où l’effet baveux…)

Original dessin 1 dessin 2

Durant cette session j’ai pu faire ressortir deux écueils présents lors de la phase de spécifications écrites qui disparaissaient avec la conversation :  des problèmes de terminologie (“mais qu’a-t-il voulu dire par là ???”), des problèmes de déséquilibre entre la sur-qualité de certains éléments : on s’applique à faire quelque chose que l’on pense avoir compris, et l’absence d’éléments que l’on a omis. La conversation permet la reformulation si il y a un problème de terminologie. Elle permet aussi de dire : “c’est bon, c’est assez, inutile d’aller si loin”, et “tu as oublié ceci ou cela”. C’est évident mais toujours très instructif.

Elémentaire mon cher Watson.