Les gens sont frustrés

Are You Agile ? dim. 29 juillet 2012

Enfer

Lors des soirées de discussions agiles non formalisées, ou même lors de séances plus formalisées, les gens sont souvent frustrés de ne pas repartir avec des réponses claires.

Dernièrement encore, lors du bilan d’une séance réussie on interroge plusieurs personnes. Sans surprise l’une d’elle se dit déçue de ne pas avoir eu de réponses claires et de ne pas être sûre de a) repartir avec plus de questions que de réponses, b) l’intérêt dès lors de tel évènement.

Réponse n’est pas solution

Malheureusement vous ne pourrez pas avoir de réponses claires à vos problématiques car le contexte de vos questions est un élément trop important pour que nous puissions y répondre de façon définitive.

Malheureusement vous ne pourrez pas avoir de réponses claires à vos problématiques car il n’y a pas de réponses définitives mais un parcours à mettre en oeuvre, à initier.

Malheureusement vous ne pourrez pas avoir de réponses claires à vos problématiques car celles-ci n’existent pas encore, elles doivent émerger de votre contexte (lire cynefin !)

Pas de certitudes

Nous ne travaillons pas dans un univers de sciences dures mais bien molles. La complexité des éléments qui se mélangent dans nos projets nous interdit d’avoir des certitudes. Mener un projet dans nos domaines est subtil, c’est délicat.

Pas de réponse, de l’observation

Ne venez donc pas chercher de réponses précises. Venez chercher des façons de faire, des façons pour aborder une réponse, une expérience, etc .  (C’est ça que je vends, que nous vendons -consultants ou coachs selon votre propre bestiaire-).

Et prenez le temps de l’observation. On cherche trop rapidement des réponses. Lors d’une transition à l’agilité par exemple, il faudra laisser filer quelques mois avant d’y voir clair. Ou plutôt quelques itérations. Il faut compter autant la fréquence du feedback que le temps passé.

On ne peut commencer à imaginer des réponses que lorsque l’on est immergé dans le contexte. Et réponse n’est toujours pas solution.

Ma frustration

Enfin un dernier mot sur ma frustration. Quand vous posez une question, admettez la réponse que l’on vous donne. Inutile de poser une question si vous jugez non recevable par avance certaines réponses.

Rappelez vous que nos réponses n’ont pas forcément de sens dans vos contextes, c’est aussi pour cela qu’elles peuvent paraître parfois déconnectées avec votre réalité.

Publications & Supports

Quelques écrits un peu plus pérennes que les autres.

La horde agile

Qu’est ce qui fait de l’homme, l’homme ? Observons nos ancêtres qui parcouraient la Savane. Nous n’avions ni dents acérées, ni muscles proéminents, encore moins une rugueuse carapace. Et pourtant nous avons émergé et finalement dominé le monde. Pourquoi ? parce que nous avions cette culture de l’adaptation en milieu complexe. Avec Descartes et les Lumières nous avons un peu oublié cela. Nous avons une réponse cartésienne à chaque question. Et nous pensons que le monde marche ainsi. Mais ce n’est plus le cas : interdépendance, connectivité totale, immédiateté, simultanéité, globalisation, le monde est de nouveau imprédictible. Aujourd’hui que peut nous enseigner notre vieille horde ?

Supports, slides & vidéos

C’est dans le grenier que je stock les éléments persitants ou récurrents comme par exemple : "Peetic"(un scénario qui permet d’outiller mes formations), le "scrumshot" pour évoquer scrum, ou "la scierie des pratiques", (un jeu pour discuter sur nos pratiques), des supports et slides de formations, etc.

Chez Speakerdeck pour les slides ; et Vimeo pour les vidéos.

C'est dans la crypte que je range dans la crypte les vieilles choses qui n’ont pas de liens avec le blog si ce n’est que c’est moi qui les ai réalisées. Elles ne sont pas non plus liées à l’agilité, quoique...

Qui suis-je ?

Agent provocateur de changements ? d'idées ? d'émotions ? -- Paris & Montpellier & TGV.

Après une maitrise sur les Monty Python, un DEA sur le non-sens et l’absurde, l’entame d’un doctorat sur les comiques cinématographiques il parait normal que je me sois lancé dans le management et la conduite du changement, c’est -finalement- une suite logique. Actuellement un acteur expérimenté en management organisationnel, conduite du changement, et agilité chez beNext (et anciennement fondateur de smartview).

Chaque choix a une valeur. Chaque choix a une date d'expiration. Ne pas faire un choix trop tôt avant de savoir vraiment pourquoi. Chaque choix qui contient des incertitudes peut se révéler encore plus gratifiant. C'est avec ces *Real Options* de Chris Matts en tête que j'entame une nouvelle partie de ma vie en choisissant, avec enthousiasme, et l'amitié de David, de me lancer dans l'aventure beNext.
Chez beNext je souhaite apporter, partager et apprendre, dans un espace où les personnes et les savoirs se libérent et s'émancipent. Où chacun puisse se sentir unique et partie d'un tout. Être acteur de ces nouvelles organisations pionnièrent des temps à venir.
Les sourires, les idées et les propositions des benexters m'ont charmés. Le choix était limpide.
Septembre 2015.

Pour mieux me connaitre, jetez un dé à sept faces, et piochez la citation :

  1. Aucun plan ne survit au premier contact avec l’ennemi —Von Moltke
  2. Je refuse de faire partie d’un club qui m’accepterait comme membre ! —Groucho Marx
  3. L’enthousiasme fait les compétences —auteur inconnu
  4. On a deux vies, la deuxième commence quand on découvre que l’on en a qu’une seule —Confucius
  5. Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait —Mark Twain.
  6. Trop de sages femmes, le bébé est mort —proverbe roumain
  7. Ne dîtes pas les faits ! Dîtes la vérité ! — Maya Angelou

Je vous accompagne en mission 75% du temps, et en séminaires ou formations 25% du temps. Vous pouvez me joindre en utilisant le formulaire de contact.

Activités complémentaires

Archives

...le temps qui passe.

2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009

Ce blog est basé sur Pelican.
Tous les contenus sont sous license : Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.