Pablo PernotMe myself and I
Numbers

Je reviens sur cet excellent article de Mary Poppendieck “Before there was management“qui met en évidence certains chiffres clefs : le 150 de Robin Dunbar, le 100 magique de Steve Jobs. Et aussi le niveau de satisfaction d’appartenance à un groupe selon la taille de ce groupe issu des recherches de Christopher Allen. Tout l’article -en anglais- est passionnant et je vous encourage à le lire mais c’est surtout sur ce dernier point que je veux brièvement revenir. Mary Poppendieck place un graphe qui résume cette satisfaction en rapport avec la taille du groupe.


Peak

On y note deux crêtes “positives” dont la première qui correspond de façon franche avec la taille attendue d’une équipe agile. Il n’y a pas de secret (ni de hasard !!!) le “peak” est à …7. Je pense cependant que le graphique proposé  et notamment l’échelle sur l’abscisse ne met pas vraiment en exergue le risque à avoir une équipe trop grande. Que la pente est bien plus glissante qu’il n’y parait et le regain de satisfaction plus long à venir. Voici donc le graphisme mis à jour avec le support et soutien indéfectible de Edouard G.


Group Satisfaction

Pensez donc à organiser vos équipes selon ces tailles là ! I can’t get no ! Satisfac…

update : Ici la traduction de l’article de Mary Poppendieck par Fabrice Aimetti. Merci à lui.